Imprimer Envoyer cet article à un ami


Sceptre d’or du dĂ©veloppement durable pour Fouesnant


La ville de Fouesnant-les Glénan a remporté le Sceptre d’Or du Développement durable 2012. La remise du trophée a eu lieu mercredi 5 décembre 2012 à Paris.

Les Sceptres d’Or du Développement Durable récompensent les réalisations les plus remarquables en faveur du développement durable de l’année 2012 et visent à promouvoir les comportements et bonnes pratiques de gouvernance sociale, environnementale, économique et financière contributifs au développement durable. Ce prix est organisé par l’Association Nationale des Maires des Stations Classées et des Communes Touristiques.

 
de gauche à droite : Jean-Yves Le Floch, Directeur de l’Office Municipal de Tourisme, Thierry Josse, Directeur Général des Services, Roger Le Goff, maire de Fouesnant, Laure Caramaro, première adjointe, chargée du développement durable, Michel Le Page, Garde du conservatoire du Littoral, Stéphanie Trécant, chargée de mission Natura 2000 “Marais de Mousterlin”.
 

La thématique 2012 était « Innovation & développement durable, des expérimentations aux réalisations ». La ville de Fouesnant a concouru dans la catégorie « commune » et a présenté le projet hydraulique de restauration de la lagune du Marais de Mousterlin. Un projet de 657 690 euros financés par l’Agence de l’Eau, le FEDER et la Ville de Fouesnant. L’obtention de ce prix est une reconnaissance de l’engagement de la commune dans les projets contribuant au développement durable et récompense également la volonté d’innovation de la commune dans ce domaine.

 

Les travaux hydrauliques de restauration de la lagune du Marais de Mousterlin ont en effet débuté le 19 novembre. C’est la commune de Fouesnant, au titre d’Opérateur du site Natura 2000 "Marais de Mousterlin", qui mène ce projet, en partenariat avec le réseau Natura 2000, le Conservatoire du Littoral, l’Agence de l’eau, le FEDER (Europe).Ce projet consiste à modifier la gestion hydraulique en adoptant une gestion plus écologique. Un processus de ressalinisation de l’eau sera effectué afin d’obtenir un réel état lagunaire et permettre au marais de retrouver une biodiversité. La gestion du marais sera ainsi modifiée, ses caractéristiques naturelles restaurées et il sera davantage soumis aux marées. Le marais est appelé à devenir un site privilégié d’observation des espèces et d’éducation à l’environnement.