Imprimer Envoyer cet article à un ami


L’arbre girafe


Le grand chêne recourbé à l’entrée du bois de Penfoulic, à Fouesnant, plus connu sous le nom d’ « arbre girafe », a été élu arbre de l’année par le public dans le cadre du concours lancé par l’ONU et organisé par le magazine Terre sauvage et l’Office National des Forêts.
 
L’arbre girafe était nominé pour la Bretagne, avec 25 autres arbres des régions de France. Les internautes avaient été invités à voter pour leur arbre préféré. C’est l’arbre fouesnantais qui a rassemblé le plus grand nombre de votes (2546) et a été élu arbre de l’année par le public. La remise des prix a eu lieu jeudi 24 novembre au siège de l’UNESCO à Paris, en présence notamment d’Hervé Gaymard, Président de l’Office National des Forêts. Le jury, présidé par l’écrivain Didier Van Cauwelaert, auteur du « Journal intime d’un arbre » a choisi de récompenser un pistachier Corse. Des photographies du chêne tortueux de Penfoulic prises par Emmanuel Boitier, photographe de Terre Sauvage sont exposées jusqu’au 6 janvier 2012 à Paris, sur les grilles de l’Unesco et une jeune pousse du chêne pédonculé sera plantée dans le jardin de l’Elysée. Lors de cette cérémonie, l’arbre girafe a également été classé « arbre remarquable » et représentera la France au prix de l’arbre européen qui sera organisé en 2012.
 
 
La ville de Fouesnant-les Glénan remercie tous les internautes qui se sont mobilisés pour faire gagner Fouesnant et la Bretagne !!
 
 
 

Le 24 novembre, à l’UNESCO, remise du prix du public de l’arbre de l’année, de gauche à droite : Laure Caramaro, première adjointe au maire de Fouesnant-les Glénan, Lucienne Moisan, guide animatrice nature à Fouesnant, Roger Le Goff, maire de Fouesnant-les Glénan, Jacques Rocher, Président de la Fondation Yves Rocher, Eric de Kermel, directeur du Magazine Terre Sauvage, Didier Van Cauwelaert, Président du Jury.


Vous êtes très nombreux à le connaître ce grand chêne pédonculé à l’aspect tortueux. Depuis plus de 20 ans cet arbre est le symbole de l’entrée dans le bois de Penfoulic. La porte d’entrée de l’école "hors des murs". Un passage sous l’arbre, une caresse sur son écorce, une oreille posée sur le tronc… : des rituels avant de partir à la découverte du bois. Plus de 80 000 enfants l’ont approché lors de sorties nature de la petite section maternelle au CM2 ainsi que quelques 40 000 visiteurs en familles, colonies de vacances, des personnes en situation de handicap, seuls ou accompagnés d’une guide animatrice nature. Le sentier qui passe devant « l’arbre girafe » est aménagé et labellisé 4 handicaps depuis 2008.